Cheminée du Prieuré de Saint Rémy la Varenne

Le Prieuré de Saint Rémy la Varenne

Le Prieuré de Saint Rémy la Varenne c’est avant tout 1000 ans d’histoire à découvrir !

Le Prieuré est un monument historique ouvert à tous, au cœur de St Remy la Varenne, en bordure de la Loire et qui bénéficie de nombreux atouts.

Le Prieuré, c’est aussi un cadre unique dans un Parc arboré, un espace de liberté, de bien être qui invite à croiser les regards, ouvert au dialogue, aux échanges destinés à promouvoir les talents de chacun.

Le Prieuré c’est au travers de son association, une offre d’activités culturelles, pédagogiques… porteuses de sens.

C’est enfin également la possibilité pour les familles, entreprises et institutionnels d’organiser des séminaires, assemblées générales, des réceptions…

Qu’est ce qu’un Prieuré ?

Un prieuré est un domaine rural légué à une abbaye, siège principal d’une communauté monastique. Il comprend des prairies et des bois mais aussi des terres cultivées. On y trouve souvent des moulins et des métairies dont les redevances s’ajoutent aux revenus de l’exploitation.

Pour gérer l’ensemble, les religieux construisent des bâtiments et souvent ils s’y installent durablement avec un Prieur1, à la tête d’un groupe de moines. Ce faisant, un prieuré assure aussi une fonction religieuse auprès de la population locale.

1 Le mot « Prieur » vient du latin « prior » : premier (d’entre eux) au sens de chef. Un « Prieuré » est donc un domaine géré par un Prieur.

Qui étaient les moines de Saint Rémy la Varenne ?

Au début du Xème siècle, le Prieuré de Saint Rémy la Varenne était tenu par des religieux qui, semble-t-il, se seraient quelque peu écartés de l’idéal monastique.

A la fin du Xème siècle, le Comte d’Anjou les évinça et y installa des bénédictins.

Il existe plusieurs communautés monastiques dans la religion chrétienne. Elle se caractérise par la stricte observance de préceptes appelés « règle ».

Il existe plusieurs « règles », chacune ayant été édictée par un religieux fondateur, ou bien directement inspirée par la vie de celui-ci. C’est ainsi que Saint Benoît (né à Nursie, en Italie, aux environs de 480), est à l’origine d’une règle qui va inspirer ses disciples : ils sont appelés bénédictins.

Les moines de Saint Rémy la Varenne appartenaient à la grande abbaye Saint Aubin d’Angers, aujourd’hui en majeure partie disparue

De nombreux successeurs au fil des ans…

Les moines bénédictins qui construisirent ce Prieuré vécurent ici au moins jusqu’au XVème siècle (ultérieurement, cela devient fort incertain). A partir du XVIème siècle, le Prieuré devint une « châtellenie » et jusqu’à la Révolution il fut une seigneurie avec toutes les caractéristiques de l’Ancien Régime.

Vendu comme « bien national », il se banalisera en une sorte d’ancien manoir successivement acquis par une série de propriétaires privés jusqu’à ce que la Commune de Saint Rémy la Varenne en fasse l’acquisition en 1988. Les bâtiments portent la trace de cette longue histoire ; c’est pourquoi leur lecture en est complexe !

En effet les différents acteurs qui ont œuvré au Prieuré (depuis le XIIème siècle !) se sont appliqués à le transformer tout en utilisant l’existant. Ils durent en outre composer avec les tumultes de l’histoire (guerre de cent ans, guerres de religion, Révolution Française…) et avec les modifications du milieu naturel (construction de la digue de la Loire : « la Grande Levée d’Anjou » et les célèbres crues du fleuve).

Tant et si bien que ce qui s’offre à vos yeux, résultat de toutes ces influences, est un véritable écheveau… que nous vous proposons de démêler…


Le Prieuré de Saint Rémy la Varenne